top of page

Royal Cancer


Sur le trône de l'angoisse, un monarque déchu,

Le cancer royal, sombre et ténébreux,

Fait les gros titres, cruelle actualité,

Mais dans le tumulte, où est la compassion, la sincérité?

Les écrans s'allument, journalistes affairés,

Des mots s'égarent, dans l'ignorance bercés,

Leur plume galope, insensible aux douleurs,

Le royal malade, symbole de malheur.

Médecins en blouse, gardiens du savoir,

Leur discours austère, glacial espoir,

Pronostics glacés, tels des vents hivernaux,

Mais où est l'écho du cœur, dans ces mots banals?

Le cancer royal, une saga sans fard,

Les regards scrutent, jugent, sans égard,

Mais derrière le trône, un être en détresse,

Où sont les larmes, la tendresse?

Au-delà des diagnostics, des analyses froides,

Se cache un être humain, en proie à la nuit,

Cherchons l'antidote, au venin du mal,

L'essence de la vie, la compassion du loyal.

Que les plumes se parent d'encre empathique,

Que les écrans diffusent des images magiques,

Que la compassion règne en souveraine,

Et que le cancer royal, perde enfin sa haine.

Dans ce récit poignant, écrivons une nouvelle page,

Où la solidarité transcende l'ombre du tragique,

Que la compassion soit le flambeau qui guide,

Et que le royal malade, dans l'amour, réside.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Télévision LCI

Sur l'écran de télévision, l'angoisse s'étend, La chaîne annonce une probable guerre imminente. Anxiogène danse, stratégies dévoilés, Aux oreilles russes, un rire amusé. Munitions en déroute, stratégi

LA CHINE CYBER ATTAQUE L'OCCIDENT

Dans l'ombre numérique, un vent malicieux, Les codes s'entrelacent, invisibles et précieux. Une cyber attaque, une danse virtuelle, La Chine, telle une ombre, prend le contrôle. Les écrans s'illuminen

bottom of page